Installer aptosid

De Le Wiki de debian-fr.xyz
Aller à : navigation, rechercher

/!\ Ce document n'a pas été validé par la communauté. Soyez prudent vis-à-vis de son contenu! /!\
Attention: Si au cours de vos manipulations un problème survenait, vous ne pouvez en aucun cas incriminer ce site. Posez vos questions sur le forum.

Pour des informations et questions sur Aptosid : Forum ApToSid en Français

Installer Aptosid

Pourquoi celle là et pas la vraie Sid

Vous êtes tentés par l'installation d'une sid mais vous avez un peu peur de ne pas être à la hauteur.

Bien sûr le forum est là mais si vous pouviez avoir quelqu'un derrière vous pour vous guider ce serait mieux.

A défaut d'avoir quelqu'un derrière je vous propose une sid revue et corrigée par de grands développeurs.

J'ai nommé « aptosid » (précédemment sidux). Ce sont les mêmes développeurs, seul le nom a changé.

En plus de sa « presque » stabilité, nous n'aurons pas à nous soucier de sa francisation, et si nous n'avons pas trop de matériel exotique tout va fonctionner dès l'installation. Son mode « live » va d'ailleurs nous permettre de vérifier avant que c'est vrai.

Bien sûr avant de graver votre cd-live vous avez vérifié le md5 du télé-chargement et celui de la gravure.

Il n'est nullement obligatoire de choisir LVM, ni EXT4, ni ma manière de dénommer les volumes, pas même de suivre mon découpage pour que le mode d'emploi cesse d'être valable.

Et si vous n'aimez pas KDE il existe une version XFCE bien plus légère.

L'ordinateur

Vous avez environ 20 Go de disponible en un ou plusieurs morceaux (partitions primaires et/ou logiques) sur un ou plusieurs disques.

Comme toutes les sid

Il est hors de question de la mettre à jour une fois de temps en temps sous peine de dégats. Une sid cela s'entretient journellement.

Les options choisies

Sudo

Mais pas celui des autres, un sudo sécurisé par quelques options, dont la première est que l'utilisateur responsable ait un vrai mot de passe, pas le nom de mon chien « Pataud » ==

Le couple smxi/sgfxi

Pour ne pas remettre à plus tard la partie fastidieuse des mises à jour que l'on repousse sans cesse au lendemain et pour ne pas scier la branche sur laquelle on est assis (mettre à jour la partie graphique pendant qu'elle est active).

Séparer nettement en volumes logiques séparés

Ce qui sera conservé dans tous les cas, ce qui peut provoquer des blocages systèmes, et le système lui même.

Ext4

Opter pour le dernier système de fichier ext connu alors que Netinstall ou Businesscard stable ne le gère pas encore

Système de volumes logiques (lvm2)

Si vous n'êtes pas familier de LVM consultez le man de ces commandes

Initialiser

Initialiser tous les morceaux (X,Y,Z) que vous avez pu glaner sur vos disques

# pvcreate /dev/sdXY /dev/sdYZ « vg_name »

Regrouper

Regrouper tous ces morceaux en un espace virtuel que nous allons pouvoir découper en volume logique, l'équivalent des anciennes partitions, sans avoir ces fameuses limitations.

# vgcreate

Créer

Création d'un volume de 5 Go nommé lv_name dans vg_name

  1. lvcreate -L5G -n « lv_name » vg_name

Nommage et taille

Ma notation des noms de volume et leur taille

  • lv_root 1Go
  • lv_usr 8Go - Pour avoir l'avenir devant moi
  • lv_var 3Go - Pour éviter les « DDOS » des logs
  • lv_tmp 5Go - Pour le download d'un dvd
  • lv_opt 1Go - Pour y mettre les drivers de vieux matériels
  • lv_home 6Go
  • lv_swap 1Go - A agrandir à la taille de la RAM pour pouvoir mettre en sommeil

Soit un total de 19 Go sans compter /home ou 25 en tout

Formater

# mkfs.ext4 /dev/vg_name/lv_name

Installer

Comme d'habitude vous aurez à choisir la langue, les mots de passe, le nom de la machine, l'emplacement du grub : Si vous ne choisissez pas le MBR ne venez pas vous plaindre. Si d'autres systèmes cohabitent avec celui-ci ils seront reconnus et vous les aurez au menu.

Réinstallation

Le cas particulier de le réinstallation (le bug de la chaise au clavier)

Seuls les volumes root, usr, var, tmp sont à formater

Marche à suivre.

Démarrer le cd-live

Ouvrir une console et modifier son profil si nécessaire

$ su ==> on devient root

# mkfs.ext4 /dev/vg_name/lv_name (root, usr, var, tmp …)

Lancer l'installation

Désigner les différentes partitions dans les cases prévues à cet effet

Si vous avez choisi le français, seuls les expatriés auront à rectifier le fuseau horaire

Un mot de passe root

Un utilisateur inexistant précédemment dans home et un mot de passe

Un nom pour votre machine

Lancer l'installation.

Dans quelques minutes elle sera terminée.

Lancer la nouvelle installation

Au menu « grub » entrer E pour éditer le menu.

Sur la ligne « linux » après le « quiet » ajouter un 3 (c'est le level multi user en console)

CTRL + x pour démarrer

C'est à root de jouer

On se connecte en root avec son MDP

# apt-get update

Avant tout le monde:

# apt-get install apt-listbugs

Si l'on est un fan pour que tout le reste soit homogène, et à condition que aptitude ne soit pas buguée:

# apt-get install aptitude
# aptitude install nano (yakuake numlockx linuxlogo)
# nano /etc/sudoers
Defaults:ALL timestamp_timeout=0
Defaults tty_tickets

"vous" ALL=(ALL) ALL
# userdel -r « user_fictif »
# adduser « vous »
# cd /usr/bin/local/ && wget smxi.org/smxi.zip && unzip smxi.zip
# exit

Si tout se passe bien root n'est pas près d'avoir la main mais vous serez obligé de donner votre MDP à tout bout de champ car il n'est valable que dans une seule console et pour une seule opération.

C'est à vous de jouer

$ sudo nano /etc/hosts pour rétablir la liste des hosts
$ sudo smxi -e (upgrade du kernel) et reboot sur le nouveau (n'oubliez pas le 3)
$ sudo smxi -e upgrade, nettoyage des paquets inutiles, installation graphique …

Profitez de ce laps de temps pour générer les clés ssh, la génération étant d'autant plus rapide que la circulation des informations est intense sur le bus (ALT + F2)

Démarrer la session graphique et servez vous de yakuake comme console, vous allez voir !

Bon F12

$ sudo aptitude install iceweasel iceweasel-l10n-fr icedove icedove-l10n-fr sysv-rc-conf kde- 10n-fr apt-file openssh-server kdesudo
$ sudo /etc/init.d/ssh start
$ sudo nano /etc/modprobe.d/alsa-base.conf
options snd-hda-intel model-auto

A ce stade utiliser les drivers de opt pour finir d'installer vos périphériques exotiques


Vous devriez avoir une machine presque fonctionnelle:D