Aptitude

From Le Wiki de debian-fr.xyz
Jump to: navigation, search

Bulbgraph.png Cet article est une ébauche. N'hésitez pas à contribuer ou à en discuter.

aptitude est un logiciel fonctionnant en mode console qui permet de gérer ses paquets sous Debian (et ses dérivés comme Ubuntu, etc).

Il fonctionne via la librairie ncurses qui permet d'afficher des caractères semi-graphiques, encore appelés graphismes ASCII. L'utilisation de cette librairie permet en outre d'utiliser ce logiciel dans un terminal graphique sous KDE, Gnome ou n'importe lequel des gestionnaires de fenêtres. Il suffit pour cela de le lancer en mode root (= super-utilisateur) via la commande:

$ sudo aptitude

Sous KDE, avec Konsole, il suffit d'ouvrir une session super-utilisateur et, après avoir entré son mot-de-passe:

# aptitude


On arrive alors, après initialisation du logiciel, à (exemple dans un onglet de Konsole):

1.png

Les chiffres entre parenthèses sont le nombre de paquets dans chaque catégorie.


Gestion des paquets

Comme un logiciel de gestion de paquet est quelque chose de dynamique, la présentation est faite comme lors d'une séance d'utilisation.


Mise à jour de la liste

Il faut presser la touche 'u' et aptitude récupère les listes:

2.png

En vert:ce qui est identique, en orange ce qui a changé.


On obtiens alors un récapitulatif de nouveau, mais additionné des changements comme les nouveaux paquets ou la mise-à-jour disponible:

3.png

Ici la mise-à-jour est exclusivement de sécurité et concerne 8 paquets, il y a aussi 19 nouveaux paquets dans les dépôts.

Pour faire disparaitre la ligne nouveaux paquets, c'est la touche 'f'. Ils sont alors inclus dans leurs catégories respectives.


Déplacements dans les listes et les paquets

À partir de là, la manipulation est très simple et par touche:

  • les flèches du clavier pour les déplacements haut/bas/...
  • 'entrer' pour valider ou voir à l'intérieur d'une catégorie, ou le détail d'un paquet, etc.
  • '+' demande à installer un paquet.
  • '-' demande à l'enlever.
  • '_' demande à le purger (= enlever aussi les fichiers de configurations).
  • 'q' permet de "revenir en arrière". (Voir plus bas pour plus de détail.)
  • 'g' permet de demander à afficher le récapitulatif de ce qui a été demandé avant lancement des changements.
  • 'g' pendant que l'on est dans le récapitulatif, lance les changements.
  • 'Ctrl-T' permet d'accéder au menu ainsi que 'F10'.

Chaque fois que l'on voit "---" devant une ligne c'est que c'est "dépliant" via la touche 'entrer'. Cela se transforme alors en "--\". Il suffit de re-presser 'entrer' à nouveau sur cette ligne pour "replier".


Dés/Installation

Raccourci pratique: 'U' permet de sélectionner l'ensemble des mise-à-jours disponible (dans l'exemple précédent, ce seraient les 8 paquets de mise-à-jour de sécurité qui seraient alors sélectionnés). Il ne reste alors qu'à presser 'g', vérifier (même par curiosité ;) ), re-presser 'g' et "c'est parti !".


Après donc un appui sur 'U', mais aussi après avoir sélectionné certains paquets à installer ou désinstaller, on obtiens dans la partie supérieure de la fenêtre, juste au dessus de la zone centrale noire, un récapitulatif rapide des changements en termes de place sur le disque dur, très pratique pour ne pas essayer d'installer plus qu'il n'est capable d'en contenir:

4.png

On a aussi la précision de la taille totale à télécharger, ici 1017ko.

À noter que dans cet exemple c'est une place libérée qui est montrée car la mise-à-jour installe des paquets plus petits que leurs versions précédents.


Voici donc ce que l'on obtiens en appuyant une première fois sur 'g':

5.png

Aperçu est bien un onglet montrant où l'on est.

les 'i' dans la colonne de gauche signifient que les paquets ont déjà une version d'installée, les 'u' qu'ils ont été choisis pour être mis-à-jour et les 'A' que se sont des mise-à-jours par dépendances (ajoutées automatiquement par aptitude pour régler les dépendances principales et obligatoires).


Particularité intéressante de la touche 'q': Dans le cas précédent, elle permet de revenir à l'écran précédent, que cela soit le détail d'un paquet ou encore la liste principale des catégories (la première image montrée). En effet une particularité d'aptitude c'est qu'il permet réellement de naviguer d'un paquet à l'autre, et 'q' permet de revenir en arrière dans cette suite de paquets. Très pratique dans le cas d'une résolution de multiples dépendances ! Quand on arrive à la base de cette liste, i.e. celle avec les catégorie, 'q' permet de quitter aptitude.


Après la seconde pression sur la touche 'g' (quand on est dans la liste récapitulative des changements), le processus de changements démarre. Si des paquets demandent des paramètres à fournir lors de leur installation, un fenêtre debconf apparaîtra. Quand c'est fini, il faut appuyer sur la touche 'entrer':

6.png

Quoi ?!? au moins c'est super précis comme descriptif, hein !! :)


Rentrer dans ce qui fait PRO :)

Vous pouvez encore améliorer aptitude ... si si ... en activant l'affichage du détail du type d'archive pour chaque paquet/version d'un paquet, d'ailleurs cela est prévu (c'est le grand espace vide au centre ;) ).


Pressez la touche 'F10' pour ouvrir le menu, aller sur le menu Options et choisissez Préférences:

7.png

Ne tremblez pas: c'est facile ! ;)

Comme c'est via un onglet ... Pressez la touche 'q' pour sortir. Les modifications sont instantanées, pas de sauvegarde à faire. Mais certaines demandent de redémarrer le logiciel pour s'activer.


Affichage additionnel des dépendances

Descendez jusqu'à Afficher par défaut la zone d'information:

8.png

Et pressez sur 'espace' pour valider (un X s'affichera).


Cela permet d'avoir ça:

9.png

Les 3 onglets dans la demi-fenêtre du bas.

On passe d'un onglet à l'autre avec la touche 'i' de façon circulaire. Pour résoudre les dépendances ou même pour s'assurer de ne pas rencontrer de problèmes, etc, les deux onglets "Dépendances liées" et "Pourquoi installé" sont très utiles. Ils expliquent les paquets qui vont être installés à cause du paquet sélectionné (celui qui sera surligné dans la fenêtre du haut, non montré dans l'exemple ici) mais aussi, pourquoi ce paquet a été installé: si par exemple il est lui-même une dépendance d'un autre ou plusieurs paquets. Ce sont donc les dépendances ascendantes et descendantes qui s'affichent ici.


Détail des archives pour chaque paquet/version d'un paquet

Toujours dans les Préférences, allez sur Format d'affichage pour les vues des paquets, sur la ligne dessous, pressez 'entrer' et faite la même modification que sur la capture d'écran. C'est-à-dire ajoutez "%t" entre "%p" et "%Z". Puis validez avec 'entrer'.

10.png

Dans la demi-fenêtre du bas vous voyez en face de "Défaut" ce qui est d'origine et à "Valeur" ce que vous avez aussi maintenant.


Résultat obtenu avec l'exemple du paquet blackbox:

11.png

La colonne du milieu avec "stable,unsta" précise que la version (0.70.1-2.2 ici) de ce paquet est à la fois présent dans l'archive stable et unstable.


Et ainsi on a directement le détail de ces dépendances (via 'i'):

12.png


Et si on le sélectionne (avec '+') il passe en vert (indiquant qu'il n'y a pas de problème dans ce cas pour ce paquet) et dans le dernier onglet (toujours avec 'i') on obtiens:

13.png

Ici ksmserver, déjà installé (le 'i' devant son nom), dépend de de kwin OU (= le caractère: '|') de x-window-manager, or on voit que blackbox fournit justement ce dernier ... donc "pas de problème".


Si il y avait eu un problème, la ligne serait rouge au lieu de verte. Un 'B' pour "broken" (= "cassé" en anglais) serait dans la colonne de gauche. Et le détail du pourquoi serait dans les onglets du bas ainsi que dans le détail du paquet (accessible via 'entrer').


Une fois ce paquet sélectionné pour installation, on obtiens dans l'onglet du milieu (après deux pressions de 'i', c'est cyclique pour rappel):

14.png

Où l'on vois que ce paquet va bien être installé, et divers récapitulatifs d'espaces disques, tailles de fichiers.


Dans l'affichage du détail du paquet on peu aussi y voir le détail pour chaque version de l'archive dans laquelle il se trouve:

16.png

Le 'p' devant les versions indique qu'il n'y a rien de ce paquet, comme s'il avait été purgé, le 'i' qu'il est installé et sa ligne blanche que "tout va bien" pour ce paquet et cette version.


C'est dans cette vue-là que la résolution des dépendances complexes est plus facile car elle permet de les résoudre une à une: si par exemple le paquet juk était en conflit, il serait surligné en rouge. Il suffirait d'y aller dessus et presser 'enter' pour entrer dans celui-ci. Voir dans sa vue en détail pour quelle raison il serait cassé, peut-être à cause d'un paquet autre qui serait lui aussi en conflit de version, etc. Et pour revenir en arrière de cette "chaîne", c'est 'q', une vue après l'autre, avec le nom de la vue en cours dans le nom de l'onglet du haut à droite (ici c'est donc le détail du paquet "kde-i18n-fr").


Problèmes de dépendances ou autres

Si il arrive un problème que l'on n'arrive pas à résoudre. Il est possible de tout annuler en sélectionnant dans le menu Actions -> Annuler les actions en attente.

15.png

En bas en rouge: La touche 'e' permet d'examiner certaines offres de résolution automatique de conflit basées sur les préférences d'apt (fichier /etc/apt/preferences) et '!' permet d'appliquer celle qui plaît. '.' et ',' permettant de visualiser une offre après l'autre.